Il y a bientôt deux ans et demi, je proposais de rafraichir sérieusement la liste des moteurs de recherche reconnus comme tel par Google Analytics.
La démarche n’est pas neutre, puisqu’ajouter des sources de trafic comme moteur de recherche c’est réduire un peu la part de Google moteur de recherche dans les statistiques de fréquentation de vos sites.
Transormer un « referral » (un site qui apporte du trafic par ses liens) en moteur de recherche c’est aussi donner un bien meilleure durée de vie à son apport en visiteurs: il devient un véritable support de campagne marketing, ce qui veut dire que tous les accès directs au site pendant les six mois qui suivent seront crédités à ce moteur de recherche et à la dernière expression recherchée plutôt que comme des accès directs.
Enfin, c’est avoir le moyen de connaitre les mots clefs utilisés par les internautes venant de ce site, au même titre que les mots clefs tapés sur Google.
Microsoft a lancé www.bing.com début juin 2009, et Google Analytics l’ignore toujours superbement, malgré la simplicité de la modification qui serait à appliquer, et malgré l’assurance donnée que ce sera fait, peut-être avant l’été ? ou avant les vacances ? Qui sait.
En attendant, j’ai profité de l’occasion pour faire le ménage dans mes changements d’octobre 2006, et j’ai ajouté tous les petits moteurs prometteurs qui commencent à générer du trafic sur le marché français.
Le fichier actualisé est ici bing, lo.st et autres moteurs pour urchin.js. L’installation est expliquée dans le source.
Vous retrouverez tous les avantages déjà présents dans la version précédente, concernant notamment la détection des webmails et des moteurs qui ne passent pas le mot clef tapé par l’internaute (une bien étrange stratégie ma fois).
La version pour les utilisateurs du script Google Analytics ga.js viendra un jour prochain.
Mais, est-ce bien utile de passer à ga.js ?

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 173 user reviews.

Ceux qui ont essayé l'outil Google Analytics pour mesurer l'audience de leur site y ont souvent trouvé la première solution gratuite et discrète (sans logo) pour connaître leurs visiteurs (leur provenance, les pages vues, leur fréquence de visite, la durée de la visite, etc…), mais ils peuvent parfois être surpris de l'incroyable prédominance de Google comme moteur de recherche parmi les affluents de leur site, et encore plus quand ils comparent aux données d'autres outils de mesure (Xiti ou Wysistat par exemple).

Il se trouve que Google Analytics ne reconnait en standard que 20 moteurs de recherche au niveau mondial. Ca ne tient donc pas compte des particularismes locaux. Et les moteurs locaux se retrouvent classés comme affluent simple (referral), et les mots clés ne sont pas extraits donc vous ne pouvez les connaître.

Heureusement, il est possible de corriger le tir: en ajoutant les moteurs de votre choix. Le principe est expliqué dans l'aide

Si vous êtes pressé, je vous ai compilé les principaux moteurs utilisés en France dans un script prêt à l'emploi (clic droit enregistrer sous pour les utilisateurs de Internet Explorer), avec même quelques raffinements. Il suffit de suivre les instructions suivantes:

inserer la référence à ce fichier entre le lien vers urchin.js et l'appel de la fonction urchinTracker().
Par exemple :  
<script src="http://www.google-analytics.com/urchin.js" type="text/javascript"></script>
<!-- vous pouvez également copier ce script sur votre serveur -->
  <script src="http://www.feuilledunet.info/js/urchin-fr.js" type="text/javascript"></script>
  <script type="text/javascript">
	_uacct = "UA-xxxxxxxxxxx";  // mettre votre identifiant ici
	urchinTracker() ;		
</script>

 

Résultat ? Google va perdre des parts de marché parmi les moteurs de recherche ! Et votre site va gagner des visiteurs provenant des moteurs : vous avez amélioré votre référencement juste en ajustant la finesse de la mesure.

Comme quoi, tant que la mesure est biaisée, on ne sait presque rien.  Pour toute prestation de référencement, naturel ou payant, exigez qu'elle soit assortie d'une prestation de mesure d'audience, par un outil impartial (ou rendu impartial :-) , cf. cet exemple), de préférence à base de marqueur javascript (l'analyse de logs seule est biaisée par la fréquentation des moteurs notamment).

Average Rating: 4.8 out of 5 based on 194 user reviews.