C’était le titre d’un article du Monde du 19 septembre 2006. Et la tonalité des résultats d’étude évoqués était plutôt inquiétante.

Autre indice de la non fiabilité des études actuellement disponibles, la dénonciation par l’IGAS et l’IGE de la compromission avec les opérateurs de téléphone mobile d’experts ayant participé à l’élaboration de l’avis de l’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset). Le président de l’Afsset a même reconnu, a postériori, que cette étude n’était pas à la hauteur des exigences scientifiques de l’agence.

Alors, doit-on se réjouir de la publication d’une nouvelle étude Danoise sur une population et une période conséquente ? Elle semble indiquer que l’utilisation de téléphone GSM pendant 10 ans ne favorise pas significativement l’apparition de cancers.

Les conclusion précisent cependant qu’il n’est pas étudié l’impact d’un usage intensif plutôt qu’occasionnel du téléphone mobile. Et je crois me souvenir que le Danemark est un petit pays (par son étendue géographique), donc que la densité des antennes relais doit y être souvent assez forte.

Or il me semble que la puissance d’émission des téléphones peut varier dans un rapport de 1 à 1000 selon les conditions de réception, et cette puissance affecte immédiatement les cellules du cerveau présentes à proximité du téléphone. En conditions de réception difficile, et lors d’un usage fréquent de GSM dans celles-ci (campagne, montagne, véhicule en déplacement rapide), il me semble extrêment recommandé et prudent d’utiliser un kit main libre pour éloigner le téléphone du cerveau.

S’il n’y avait pas de risque, pourquoi SFR offrirait-il un kit main libre à ses abonnés ?

Qu’en dites-vous ?

Average Rating: 4.4 out of 5 based on 299 user reviews.

Je bénéficie du confort d'une chaudière gaz à condensation avec une régulation de la température de chauffage basée sur l'utilisation d'une sonde extérieure uniquement.

En général c'est un système d'un grand confort car on ne s'occupe pratiquement jamais de suspendre le chauffage quand la douceur revient quelques heures, ou quand la fraîcheur tombe par surprise.

Cependant, ce dispositif ne prend pas en compte deux facteurs climatiques qui jouent beaucoup sur la chaleur perçue dans le logement: l'ensoleillement et le vent.

L'ensoleillement permet de réchauffer la maison à certains moments de la journée et peut compenser le froid extérieur. Certes, les robinets thermostatiques dans chaque pièce, sur les radiateurs, peuvent faire leur office et éviter la surchauffe dans les pièces ensoleillées, tout en permettant de chauffer correctement les pièces ombragées.

Le vent, pour sa part, peut accélérer les courants d'air sous les portes, mais surtout accélérer fortement les fuites ou déperditions de chaleur par les murs: ceux-ci se trouvent refroidis bien plus vite et entretiennent une sensation de froid dans le logement en générant une circulation d'air froid dans les pièces. La solution serait sans doute de mieux isoler les murs. Comme ce n'est pas toujours possible, on pourrait aussi imaginer d'avoir un anémomètre couplé au thermomètre extérieur, pour tenir compte du "facteur vent" sur la température perçue.

Et vous, comment régulez-vous votre chauffage ?

A proximité de Montreuil sous Bois (93), Fontenay sous Bois (94), Paris, Les Lilas, Bagnolet, je vous recommande l'entreprise Ploteau, Paris 20ème, un plombier chauffagiste de confiance, spécialiste des chaudières Viessmann et des installations sans soudure, pour ceux qui craignent les coups de chalumeau sur le parquet ou leur déco toute fraiche.

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 245 user reviews.

La période de Noël n’est pas seulement le moment des cadeaux et de la consommation à tout va. C’est aussi l’occasion de partager des émotions en famille, et le cirque demeurre une très belle occasion de faire plaisir aux enfants comme aux parents.

Et l’idéal, c’est un spectacle qui combine la tradition (décors, costumes, disciplines, Monsieur Loyal, diversité du programme) et créativité, bonne humeur, et si possible à échelle humaine: un chapiteau pas trop grand pour se sentir proche du spectacle, confortable pour ne pas souffrir des intempéries de l’hiver au dehors.

Après un rapide tour d’horizon, entre le spectacle « Artistes » des Bouglione au Cirque d’Hiver, Allegro Sportissimo chez Alexis Gruss ou encore le cirque Pinder, le plus intéressant m’a semblé être le spectacle « Délires » du cirque Arlette Gruss.

Parade des éléphants,  cirque Arlette Gruss

Nous l’avons vu et avons tous été charmés, conquis, émerveillés, par un spectacle simple, très beau, chaleureux, audacieux et toujours élégant, fin, séduisant. Un spectacle complet, tous les genres du cirque (magie, dressage, accrobatie, clowns !) dans un cadre charmeur et une ambiance d’émerveillement permanent.

A notre avis à tous (de 3 ans à la quarantaine) une belle réussite qui mérite votre visite. Tarifs promo et petis prix via TickeTac.com

Average Rating: 5 out of 5 based on 171 user reviews.

Linux est le système d'exploitation qui a permis de déchainer la révolution Internet en réduisant drastiquement le coût des serveurs pour ne laisser subsister que le prix du matériel et de l'exploitation de ces machines.

Novell fut l'éditeur, il y a plus de 20 ans, d'un des premiers systèmes d'exploitation fiable et universel destiné aux PME – fonctionnant sur des gros PC. Encore utilisé par des dizaines de milliers d'entreprises, la maison mère a racheté les droits d'Unix, et lança pendant quelques mois une guerre juridique contre Linux. Puis, Novell changea de stratégie, acheta Suse Linux, avant de passer un accord en novembre 2006 avec Microsoft pour assurer la co-existence et la collaboration des systèmes Windows et Linux.

Sun Microsystems vendait des stations de travail et des petits serveurs Unix utilisant son système SunOS, devenu Solaris au milieu des années 90. Un système extrêment éprouvé, novateur, bientôt disponible sur toutes les tailles d'ordinateurs, Sun ayant racheté Cray Research, l'entreprise fabriquant les plus gros supercalculateurs au monde. Solaris n'a sans doute pas toujours évolué vers la même facilité d'utilisation que Lnux, mais ce fut par exemple un des premiers systèmes permettant l'ajout de périphériques à chaud (plug & play), et toujours soutenu par des travaux de recherche éminemment novateurs, et ancrés dans les besoins clients. Les performances ont parfois été décevantes, intrigantes. Mais depuis Solaris 10, bien des arguments jouent en sa faveur.

Aujourd'hui, se profile la rencontre de la richesse des applications Unix GNU avec la version Open Source de Solaris pour x86. Le meilleur des 2 mondes: le catalogue Linux Debian disponible sous OpenSolaris se nomme NexentaOS. Toutes les fonctionnalités des distributions Linux habituelles, tout ce qu'il faut pour séduire les utilisateurs de Debian, avec la fiabilité de Solaris en prime.

A suivre !

Average Rating: 4.5 out of 5 based on 224 user reviews.