Mesurer la part de marché des moteurs de recherche

Comment savoir quel moteur de recherche est le plus utilisé par les internautes, et donc sur lequel devoir concentrer les efforts d’optimisation du référencement de votre site ?

Les analystes américains sont décidémment très ingénieux. Ils n’ont pas cherché à compter le temps passé sur chaque moteur, ni les visites générées par chaque moteur sur un panel de sites représentatif d’un pays ou d’une langue.

Non, ils ont compté le nombre de requêtes effectuées par les Internautes. Peu importe qu’elles soient fructueuses ou infructueuses. Peu importe qu’elles génèrent ou non du trafic. Non, juste le nombre de requêtes sur une période donnée.

Les résultats détaillés pour octobre 2006 aux États-Unis sont sur le site de Nielsen Netratings.

Cela permet de démontrer que l’utilisation de Yahoo comme moteur de recherche a le vent en poupe (tient, le service communication financière de Yahoo va être content) car il progresse plus vite que les autres moteurs (voilà que leur politique de partenariat pour insérer un peu partout des formulaire de recherche sur leur moteur porte ses fruits).

Mais le critère me semble très fragile: plus un moteur est rapide, même peu pertinent dans ses résultats, plus l’internaute saisit des requêtes de reformulation successive pour tenter de trouver ce qu’il cherche. Et mieux le moteur est classé dans ce palmarès construit à l’aune du nombre de requêtes traitées, sans pour autant être celui le plus souvent utilisé avec succès et satisfaction.

Une autre approche est l’audience apportée à un panel de sites. Le dernier exemple francophone encore maintenu après l’abandon du baromètre abondance est celui de secrets2moteurs. mais là aussi il y a un biais. Xiti mesure beaucoup de micro-sites perso qui sont bien mieux pris en compte par Google que par Yahoo (dont l’indexation est beaucoup moins complète en volume de pages et en nombre de site). Il en résulte que la seule force de frappe en volume de Google lui confère une meilleure part de marché, et celle des autres moteurs est sous-estimée. Le panel pro du baromètre Abondance proposait d’ailleurs une bonne solution: construire un référentiel pour une typologie donnée de sites, qui permette aux sites qui en relèvent de se situer par rapport à des sites similaires.

Dommage qu’il n’existe pas un moyen plus fiable et transparent de connaître l’audience de chaque moteur, car finalement tous les investissements publicitaires en mots clefs sponsorisés se font, au départ, sur la base de la part de marché de chacun…

Qu’en dites-vous ?

Premier billet sur ce sujet, à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>