Depuis fin Juin 2006, c'est l'effervescence parmi les responsables positionnement et référencement.

Le trafic en provenance du vénéré, tout puissant et très obscur Google oscille en grandes vagues de haut et bas, surtout vers le bas (enfin ce sont ceux-là qui s'en plaignent).

Et ce n'est pas la faute aux internautes partis en vacances. Cela se reflète clairement en faisant un graphique de l'évolution du positionnement d'un site pour une ensemble donné d'expressions de recherche.

Jugez-en plutôt:

évolution sur un mois des positions sur Google france d'un site statique non modifié sur toute la durée

Voilà que du 17 au 19 juillet 2006, les positions ont atteint un plancher inédit, alors qu'après le correctif du 11 juillet elles ont atteint des sommets !!? Le 9 juillet marque une sorte de trou d'air inexplicable (il manque des mesures du 4 au 8 juillet, malheureusement, pour cause de brêves vacances).

Les sites gagnants de cette nouvelle forme de Google Dance sont-ils plus pertinents et méritent-ils leur place ? Pas vraiment à mon sens.

J'observe même un phénomène étrange : certaines requêtes de 3 mots peuvent être premières (n°1 !, pas juste la première page, et c'est légitime), et en ajoutant un quatrième mot tout aussi fréquent dans les pages du site en question, pas moyen de trouver le site dans les 400 premiers résultats !! 

Google clame à l'envie sa mission d'organiser et rendre accessible le savoir et l'information. C'est un pouvoir énorme, maintenant dans les mains de financiers. Si ses arbitrages opérés dans le classement des résultats sont de plus en obscurs, et surtout sont capables de basculer du tout au tout d'un jour à l'autre, cela crée un insécurité extrêment néfaste à tout l'écosystème Internet, un peu comme un tremblement de terre.

Est-ce pour nous pousser encore un peu plus vers le référencement payant, et les laisser les plus riches drainer le plus d'internautes ?

Vos commentaires et réactions sont les bienvenus.

PS: la mesure de position est faite avec Advanced Web Ranking

Average Rating: 4.6 out of 5 based on 275 user reviews.

Premier billet sur ce sujet, à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>