Au bas du décret 2011-219 du 25 février 2011, on trouve la signature de François Fillon, Premier Ministre, et de quatre autres ministres.
Voilà qui ressemble, me direz-vous, à une mobilisation unanime de l’État au service de la proclamation d’une France novatrice dans le domaine des libertés, de l’utilisation des nouvelles technologies, de la démocratie; d’une France porteuse d’un message d’espoir et d’encouragement envers tous ces peuples qui trouvent dans ces outils que sont internet et les « réseaux sociaux » le moyen de se défaire de leurs dictatures ou plus modestement des restrictions de liberté qui tentent de les museler.
Non.
Au moment même où des pays presque oubliés reprennent voix dans le concert des peuples, la France proclame sans préavis la mort des services d’hébergement de contenu, la fin des plateformes collaboratives, la disparition des éditeurs autogérés, la fermeture des forums de discussion, l’arrêt ferme et définitif de toute perspective de développement de l’industrie « internet » (hébergeur technique, éditeur de service, éditeur de logiciel).
Comment ?
En décrétant, ce 25 février 2011, que toute transaction et, surtout, que toute action de création ou de modification de contenu, par quelque procédé que ce soit, sur quelque support que ce soit, doit pouvoir être rattachée à son auteur comme personne physique, et permettre le recoupement de l’instant, de l’adresse IP utilisée, de l’adresse email, des coordonnées bancaire, du mot de passe et des moyens de le modifier, et ce pendant un an.
Vous n’y croyez pas vraiment ? Eh bien voici le décret au format PDF, pour vous permettre de le consulter sans laisser de trace sur les serveurs de ce cher gouvernement français, à diffuser librement et discrètement à vos amis (ainsi que l’article de la loi LCE à laquelle il fait référence).
Ce texte en effet concerne aussi bien les hébergeurs (le « 1 du I de l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée »), mais aussi tout éditeur de contenu ou d’une plateforme de contenu (le « 2 du I de l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée »).
Cela au prétexte, encore et encore, de la lutte anti-terroriste.
Il nous reste deux options:

  • continuer de s’exprimer publiquement en se sachant fliqué (les tunisiens ou les libyens ont beaucoup à nous apprendre en ce domaine)
  • se contenter de parler chez soi, entre amis, sans aucun artifice technologique, autour d’un verrre de vin

Ah si : il est aussi possible de quitter le pays. Le texte ne s’applique qu’en France !
Ou de faire entendre raison au gouvernement, en suivant l’exemple du « printemps arabe ».

Les abonné(e)s à Free utilisent les DNS 212.27.40.240 et 212.27.40.241
C’est géré automatiquement par le serveur DHCP de la freebox, mais l’info peut servir, selon les circonstances.

Il y a bientôt deux ans et demi, je proposais de rafraichir sérieusement la liste des moteurs de recherche reconnus comme tel par Google Analytics.
La démarche n’est pas neutre, puisqu’ajouter des sources de trafic comme moteur de recherche c’est réduire un peu la part de Google moteur de recherche dans les statistiques de fréquentation de vos sites.
Transormer un « referral » (un site qui apporte du trafic par ses liens) en moteur de recherche c’est aussi donner un bien meilleure durée de vie à son apport en visiteurs: il devient un véritable support de campagne marketing, ce qui veut dire que tous les accès directs au site pendant les six mois qui suivent seront crédités à ce moteur de recherche et à la dernière expression recherchée plutôt que comme des accès directs.
Enfin, c’est avoir le moyen de connaitre les mots clefs utilisés par les internautes venant de ce site, au même titre que les mots clefs tapés sur Google.
Microsoft a lancé www.bing.com début juin 2009, et Google Analytics l’ignore toujours superbement, malgré la simplicité de la modification qui serait à appliquer, et malgré l’assurance donnée que ce sera fait, peut-être avant l’été ? ou avant les vacances ? Qui sait.
En attendant, j’ai profité de l’occasion pour faire le ménage dans mes changements d’octobre 2006, et j’ai ajouté tous les petits moteurs prometteurs qui commencent à générer du trafic sur le marché français.
Le fichier actualisé est ici bing, lo.st et autres moteurs pour urchin.js. L’installation est expliquée dans le source.
Vous retrouverez tous les avantages déjà présents dans la version précédente, concernant notamment la détection des webmails et des moteurs qui ne passent pas le mot clef tapé par l’internaute (une bien étrange stratégie ma fois).
La version pour les utilisateurs du script Google Analytics ga.js viendra un jour prochain.
Mais, est-ce bien utile de passer à ga.js ?

Bien souvent, la solution proposée pour ré-écrire une URL sans ‘www’ vers une URL avec est du type:

RewriteCond %{HTTP_HOST} mysite\.com$ [NC]
RewriteCond %{HTTP_HOST} !^www\.mysite\.com$ [NC]
RewriteRule ^(.*)$ http://www.mysite.com/$1 [L,R=301]

Mais c’est juste une solution qui complique la maintenance d’un hébergement utilisant des vhosts ou virtual hosts.

Avec un CMS comme Drupal , il est par exemple possible d’avoir le même code utilisé pour toute une pléïade de sites ayant des noms de domaine différents. Le .htaccess est partagé par tous les sites, et s’assurer que tous les sites dont la configuration DNS pointe vers l’installation Drupal unique sont correctement configurés peut s’avérer hasardeux et source d’erreurs.

Je vous propose une solution générique, quel que soit le nom de domaine:

# vérifier que HTTP_HOST n’est pas vide
RewriteCond %{HTTP_HOST} !^$ [NC]
# qu’il manque ‘www’
RewriteCond %{HTTP_HOST} !^www\. [NC]
# toujours vrai pour mémoriser la valeur de HTTP_HOST dans %1
RewriteCond %{HTTP_HOST} ^(.*)$ [NC]
# construit la redirection à partir de l’URI (extraite de RewriteRule) et du nom de domaine (provenant de la dernière RewriteCond)
RewriteRule ^(.*)$ « http://www.%1/$1″ [L,R=301]
# et voilà !

Testé avec Apache 2.2.3.

Et chez vous, ça fonctionne ?

C'était tout bête mais personne ne n'avait encore fait (à ma connaissance): représenter les biens à vendre sur une carte détaillée, interactive (genre Google Maps pour ne pas chercher ailleurs).

C'est vrai que bien souvent, à part le décryptage du descriptif des pièces et de la surface, la première information que l'on souhaite avoir lorsque l'on appelle pour une annonce, c'est où ça se trouve, précisément.

Comme les agences immo sont cachotières (pas question que l'on contacte directement le vendeur), cela n'est possible que pour des annonces entre particuliers. PAP ne se s'y pas lancé. Voici AliasImmo (un peu bof ce nom, c'est pour avoir A au début et apparaître en premier ?).

Bien sûr, c'est tout jeune et y a pas encore beaucoup d'annonces, mais j'aime bien cette transparence avec le vendeur. Et puis en région urbaine, faire des recherches par commune alors qu'elles se touchent toutes, c'est fastidieux (faire à chaque fois une sélection parmi les communes avoisinantes qui vous intéressent, sans en oublier une seule…).

Il faudra voir comment on peut cocher les annonces vues (intéressantes, déjà vues, pas intéressantes, etc…) et avoir un aperçu des nouvelles annonces, etc…

En tout cas, c'est gratuit, donc n'hésitez pas à passer une annonce si vous avez un bien à vendre ou à louer !!

Et pour ceux qui ont toujours du mal à trouver, ils peuvent toujours s'adresser au chasseur d'appartements AdvizHome.com qui se chargera de leur trouver le bien de leurs rêves !

Les nouveaux Robinson viennent d’ouvrir une nouvelle boutique qui rassemble et élargit leur gamme de produits écologiques / bio / biologique.

Plein de livres, mais également des jeux pour enfants, des vêtements pour toute la famille, du linge de lit, de la literie, des produits de décoration (lasure, peinture, pigments, sols en lino, parquets), et bien d’autres choses, dans un bel espace joliment refait (sol en ardoises à l’entrée) et avec des prix « raisonnés » et même raisonnables !

En savoir plusdéco maison, jeux, livres, déco bio à Montreuil(93100), chez les Robinsons

About this blog

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Quisque sed felis. Aliquam sit amet felis. Mauris semper, velit semper laoreet dictum, quam diam dictum urna, nec placerat elit nisl in quam. Etiam augue pede, molestie eget, rhoncus at, convallis ut, eros. Aliquam pharetra.

Photostream

  • Rédacteur: Vous avez aussi la possibilité d'utiliser iCab comme navigateur. La version 3.0.5 convient aux uti [...]
  • Rédacteur: WaMCom n'est visiblement plus disponible sur le site de l'Université de Francfort. Concernant Flas [...]
  • Rédacteur: Google Analytics a finalement ajouté bing comme moteur de recherche reconnu dans les fichiers urchi [...]
  • Rédacteur: Avec le lancement de bing.com, une bonne occasion d'enrichir et de compléter les moteurs à prendre [...]
  • Rédacteur: Rainet a fait évoluer ses tablettes pour lave-vaisselle. [...]